Un mois à San Francisco, ça donne quoi ?

Ça y est ! Ça fait un mois que je suis ici.

J’aime beaucoup San Francisco. C’est une ville calme et chaleureuse, comme toute la Californie je crois.

Tout le monde est très détendu et les californiens ne se prennent pas la tête. Je m’en suis rendue compte lors d’un vernissage dans la galerie où je travaille. Durant cet évènement, des personnes venaient en basket ou en jean. Ce n’était pas dérangeant, au contraire, c’était plutôt rassurant. Les invités deviennent plus accessibles.

Tout le monde est très amical et souriant. C’est positif comme attitude. Quand on rentre dans le bus, le chauffeur est souriant et nous demande comment l’on va. C’est entrainant comme début de journée !

Concernant le milieu professionnel, travailler n’a pas été facile au début. Les habitudes ne sont pas du tout les mêmes. Par exemple, je trouvais que les personnes avec qui je travaille ont été très intrusifs. Mais après une analyse et des discutions, c’est juste qu’ils sont « friendly« . Aussi, il n’y pas de pause déjeuner. Tout le monde mange ou grignote à son bureau tout au long de la journée. Je ne m’y fais pas vraiment, mais ai-je vraiment le choix ?

Un sujet qui m’intéresse particulièrement est l’écologie. Et bien c’est effectivement ce que je pensais, les états-uniens ne sont pas très écolos, enfin dans les milieux que je fréquence tout du moins. L’essuie-tout est utilisé à toutes les occasions possible et imaginables. Au travail, 4 cafés à emporter (souvent Starbucks en plus) sont consommés par personne et par jour. Commander son dîner est une habitude presque quotidien. Tous les produits alimentaires sont sur-emballés. Les lumières sont allumées toute la journée, voire la nuit. Bon, je crois que la liste commence à être conséquente mais j’ai beaucoup d’autres exemples.

Je suis un peu mauvaise langue parce que les californiens sont concernés par l’écologie. Je suis allée à une marche pour la protection de la planète le 8 septembre où il y avait 30 000 personnes. Des petits tips pour faire moins de déchets étaient donnés, comme des choses en mousse pour tenir son café à emporter sans se brûler. Ce n’est pas zéro déchet, mais un déchet en moins ! 

La culture dite américaine ne se fait pas beaucoup ressentir ici. Je ne me sens pas dans une culture ultra-capitaliste et nationaliste. Sûrement parce que cette région est anti-Trump. Dès que je dis le nom de Trump, tout le monde s’énerve et espère qu’il partira vite de la maison blanche. J’ai remarqué sur le bureau de mon maître de stage un décompte « Last Day of Donald Trump ». Ça m’a fait beaucoup rire.

Et l’alimentation alors ? Ça va plutôt pas mal. Dans la famille où je suis il ne mange presque que bio (sauf quand ils commandent). J’apprécie ! Mais depuis un peu plus d’une semaine j’ai une poussée d’acné anormale et sûrement hormonale. Est-ce que c’est lié à l’alimentation ? Je ne sais pas.

Étant végétarienne, je redoutais un peu l’arrivée de cette annonce à plusieurs personnes. Mais beaucoup de gens trouvent ça « cool ». Mais, il ne faut pas exagérer, ils aiment trop la viande pour me suivre dans cette lancé (on me dit la chose en France).

Bref, San Francisco c’est sympa et je suis heureuse ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s