Stage à l’étranger – San Francisco Art Exchange

Comme vous avez pu le remarquer, je suis allée à San Francisco pendant 4 mois. Je vous ai raconté mon expérience personnelle, mais j’ai déménagé pour des raisons « professionnelles » / étudiantes.

Mon école de communication, l’ISCOM, nous a demandé dans le cadre de nos études de faire un stage international de minimum 16 semaines (soit 4 mois). Après mes recherches acharnées, j’ai trouvé un stage dans la galerie d’art San Francisco Art Exchange, située dans le cœur de San Francisco, Californie.

Mon rôle dans cette galerie était de gérer la communication, surtout digitale. Je m’occupais donc d’alimenter les réseaux sociaux, répondre à la communauté, développer la présence sur internet. J’avais déjà fait ce travail de community manager lors de mon premier stage, à Paris d’enfants. Cependant les compétences que j’ai acquises pendant mes deux années d’études m’ont été très bénéfiques pour ma performance et productivité.

C’était ma première expérience à l’étranger et à 100% en anglais. J’avais déjà un bon niveau dans cette langue avant de partir (qui est ma langue natale d’ailleurs puisque je suis née à New York City, New York), mais je sens que mes compétences en anglais ne se sont que multipliées.

Mon travail était presque intégralement à l’écrit. C’était une petite appréhension de ma part car c’est la partie de cette langue que je maitrise le moins. J’ai appris à parler anglais avec mes parents, des amis de mes parents donc l’écrit ou même la lecture n’a jamais été une habitude.

Étant consciente de ce défaut, je savais que je devais faire attention à des fautes d’orthographe, de syntaxe, de grammaire ou de conjugaison. Alors après cette expérience américaine, je peux dire que mon anglais s’est amélioré en tous points. Je suis beaucoup plus fluide, je fais moins de fautes, et mon accent est légèrement meilleur (mais ce n’est vraiment pas mon plus gros défaut).

Professionnellement, c’est une des premières expériences dans le domaine artistique. Je voudrais travailler dans la communication culturelle, donc ce stage est une première étape vers mon métier de rêve.

Après malheureusement, je ne suis à nouveau pas prise d’amour pour le community managment. Cependant, je sais que je suis compétente pour cette tâche.

Ce que je tire de ce stage sont des rencontres avec une superbe équipe, des découvertes de nouvels artistes, et travailler en anglais. Ces trois points sont très classiques pour un stage de 3ème année à 20 ans dans un pays étranger je pense. Mais après tout, j’ai cru comprendre que c’était le but de notre école de nous faire ressentir cela.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s