Le dernier bilan culturel 2018 : décembre en pleine forme ?

Nous voilà pour cette dernière édition de l’année du bilan culturel. Je vais faire mon top culturel de l’année très prochainement. J’en profiterai pour vous dire ce que j’ai vu, lu, écouter avant septembre !

Si vous ne savez pas ce qu’est un bilan cul, je vous invite à lire cet article, et si vous êtes intéressé par d’autres bilans, vous pouvez cliquer sur ce lien !

FILMS

The Favorite (2018), réalisé par Yorgos Lanthimos

J’ai été très surprise par ce film. Je pensais que j’allais voir un film plutôt classique sur la royauté britannique mais c’est en fait un film très moderne qui parle de pouvoir, de lesbiennes (avec une pointe de balance ton porc puisque que c’est du sexe contre du pouvoir ?), la manipulation… Enfin beaucoup de sujets auxquels je n’étais pas prête.

Je suis toujours balancée en pensant à ce film. Il était très étrange. Je n’ai pas été une grande fan de la réalisation et la mise en scène mais ce n’est pas ce qui m’a le plus dérangé. De temps en temps j’avais plus l’impression de voir une performance plutôt qu’un film. De temps en temps ça ne me gêne pas comme dans Les garçons sauvages que j’ai adoré, mais cette fois-ci ce n’était pas vraiment ma tasse de thé.

Je suis allée le voir quand j’étais aux États-Unis donc sans sous-titre. Peut-être que je n’ai pas tout compris… Enfin bref, je suis mitigée !

Pour l’info, ce film sortira début février en France !

Le Passé (2013), réalisé par Asghar Farhadi

J’ai décidé la dernière semaine de mon voyage à San Francisco de retourner à l’Alliance Française. Il se trouve que la projection était un film iranien, mais ça ne me gêne pas du tout, je voulais justement voir ce film !

Mes parents sont des grands amateurs de Farhadi donc j’ai toujours envie d’aller voir ses films. Celui là n’a pas fait l’unanimité dans ma famille, mais personne ne me l’avait déconseillé, et j’ai compris pourquoi.

Le Passé est objectivement un très bon film : profond, réfléchi, peu prévisible, bien réalisé, les acteurs sont très bon… Mais quelque chose est dérangeant. Le rythme assez lent ne m’a pas dérangé parce que j’étais prise dans l’intrigue, mais peut-être que ça a quelque chose à voir. C’est la mise en place de l’intrigue qui est un peu longue à arriver. Je pense qu’on connait le nœud de l’histoire à plus de la moitié du long métrage.

Enfin, c’était quand même très bien ! Beaucoup mieux qu’Everybody Knows en tout cas

Ce que j’ai trouvé amusant, c’est la réaction de toutes les personnes autour de moi dans la salle pendant et à la fin du film. Ce film n’est tellement pas états-unien ! Certains spectateurs riaient à des moments pas drôle du tout par exemple, ils étaient sûrement mal à l’aise devant le mélange français-iranien.

À la fin de la projection, j’ai entendu plusieurs « it was so french » (même si je considère le film plus iranien que français mais passons). C’est vrai que ce film est très très loin des standards hollywoodiens que je vois ici, et ça a sûrement influencé le pourquoi j’ai tant aimé le film.

Raph 2.0 (2019), réalisé par Rich Moore et Phil Johnston

J’aurai pu choisir un film plus « adulte » pour une de mes dernières projections à San Francisco, mais pourquoi se prendre la tête ? C’était mon « cheat meal » cinématographique.

C’était un excellent cheat meal ! Pour un dessin-animée, il y a de très belles valeurs, une belle analyse de l’amitié, c’est intelligent… J’avais déjà beaucoup aimé le premier film sur l’histoire de Vallelopé et Ralph, et le deuxième le rattrape !

Peut-être que la critique d’internet n’est pas assez forte pour moi, mais c’est un film pour les enfants. À quel point un dessin-animée peut et doit prévenir du danger d’internet ? Dans ce film, on parle de virus, de violence des jeux-vidéos, du dark net, du malheur que peut apporter les réseaux sociaux… C’est déjà énorme ! Surtout pour les enfants. Mais pour les adultes, il faudrait parler de pourquoi Ebay et Amazon sont à boycotter peut-être.

Enfin, allez voir ce dessin animée juste pour le plaisir de passer un bon moment ! Je ne pense pas que vous le regretterez.

L’homme fidèle (2018), réalisé Louis Garrel

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais je suis amoureuse de Louis Garrel. Déjà car je le trouve très doué, mais aussi pour… « qui il est ». Alors, j’ai une double motivation pour suivre activement son art.

En rentrant à Paris, j’ai foncé voir l’Homme Fidèle, sont deuxième film. J’avais déjà vu son premier Les Deux Amis (2015). Après avoir vu ces deux films, je commence à voir la pate de la réalisation réalisation de Garrel. Je suis au regret de dire que je le trouve bien meilleur acteur que réalisateur.

Sinon vraiment en ce qui concerne le film, je trouve qu’il est pas mal mais rien d’exceptionnel. Le sujet est le même que dans les deux amis, et traiter un peu de la même façon. Le rythme du film en revanche est très bon ! Il est très court donc on a pas vraiment le temps de s’ennuyer.

Je ne sais pas si ça se ressent, mais je suis assez mitigée sur ce film. J’y repenserai quand je serai moins à chaud peut-être.

Climax (2018), réalisé par Gaspard Noé

Un de mes réalisateurs préférés m’a déçu… Gaspard, qu’est-ce que tu as fait ? Ce film n’est pas très… Il faut être sous acide pour le voir ? C’est un genre de bouilli de tous ce qu’il préfère faire mais de manière que ça n’aille pas du tout ensemble.

C’est dommage parce que j’ai trouvé que la bande son est génial, et les acteurs.trices aussi, mais vraiment le scénario et la réalisation, si triste. Je n’en dirais pas plus pour ne pas encore plus me décevoir.

Le Retour de Mary Poppin (2018), réalisé par Rob Marshall

Est-ce que je m’attendais vraiment à quelque chose de bien ? Oui, j’avais un vrai espoir ! Mais qu’est-ce que ce film était mauvais ! Pas le plus nul de l’année, mais définitivement dans le top 3 des flops.

J’ai trouvé ce film mauvais parce qu’il était à la fois trop proche et trop loin du premier. Pour que le film convienne aux amateurs de l’original, je trouve qu’ils ont fait un scénario trop proche (c’est exactement la même trame narrative, il faudrait limite regarder si le minutage n’est pas le même), mais la version moderne l’a juste rendu vieillot et ennuyeux.

La seule chose que je retiens est le très bon jeu de Emily Blunt. Elle arrive assez bien à se rapprocher de Julie Andrews ! Mais ça ne vaut pas la peine de regarder ce film juste le jeu d’une actrice.

LIVRES

Adulthood is a myth (2016), écrit par Sarah Andersen

Ce livre est une petite bande dessinée qui se lit en moins d’une heure que j’ai beaucoup apprécié. C’est facile à lire, drôle, et détendant.

Ce tout petit livre par de Sarah qui se demande si elle est vraiment une adulte à 22 ans et prend des exemples de sa vie quotidienne pour démontrer que non. J’ai particulièrement été touchée quand elle explique qu’elle est totalement insociable et renfermée. Je me suis reconnue dans certaines scènes et ça m’a fait beaucoup rire.

Je ne crois pas que ce soit disponible en français mais c’est vraiment très très simple comme anglais. C’est rangé dans le rayon jeunesse pour vous donner le niveau du difficulté.

EXPO

Hommage aux écrivains de la Grande Guerre : la reliure contemporaine, à la Marie du XIème arrondissement de Paris

Autant vous prévenir tout de suite, je ne peux pas avoir un avis très objectif sur cette exposition puisque ma grand-mère expose. Alors pour essayer d’être le plus neutre possible, je peux dire : si vous aimez la reliure et que le sujet de la Première Guerre Mondiale vous intéresse, foncez !

SÉRIES

The Marvelous Mrs. Maisel – Saison 2 (2017 -), réalisée par Amy Sherman-Palladino

Je vous avais prévenu dans mon précédent bilan que j’allais vous en reparler de cette charmante série.

J’ai encore une fois dévoré la nouvelle saison de The Marvelous Mrs Maisel. La saison 2 est encore plus féministe et engagé que la première. Donc on se rend encore plus compte que la vie d’une femme juive libérée dans les années 50.

Mais (parce qu’il y a toujours un mais), j’ai trouvé que l’histoire de la Midge, la personnage principale, empêche la série d’être encore plus engagée. Par exemple tout l’épisode à Paris avec la mère et le père était peut-être en trop selon moi. Ça n’apporte que très peu au féminisme de la série.

Enfin, à part ce petit détail pas non plus si dérangeant que ça, cette deuxième saison est quand même très bien ! Et je vous recommande vivement cette série.

Plan Coeur (2018), réalisée par Julien Teisseire, Chris Lang et Noémie Saglio

Cette série française Netflix est si française dans le mauvais sens du terme ! Je ne sais même pas pourquoi j’ai fini cette saison alors que 3 fois par épisode je me disais que c’était mauvais. Les personnages sont ultra-clichés (la femme enceinte hystérique étant le pire), et le scénario est si prévisible. Je passe des détails de médiocrité mais clairement, cette série ne vaut pas le détour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s