#Thanksgiving – Manger, boire et rigoler

J’ai fêté pour la première fois cette fameuse fête états-unienne avec des amis à Sacremento. L’ambiance est vraiment très positive et chaleureuse. Au début, je n’avais pas vraiment compris est que nous nous réunissons vraiment que pour manger. 

Ce qui m’a le plus surprise est que le « dîner » de Thanksgiving commence à 15h ou 16h. Nous sommes arrivés à 13h, pris l’apéritif, commencer à boire, « dîner », rigoler, et parties vers 20h. Nous ne sommes clairement pas sur la définition du dîner que je connais, mais ça n’a pas empêché le dîner d’être très amusant.

Manger végétarien n’a pas été évident. La dinde est bien évidement le clou du spectacle, et je pensais que j’allais seulement éviter d’en manger. En réalité, les sauces sont faites avec du bouillon animal et la majorité des légumes aussi. Enfin, ce n’a pas été non plus un calvaire. Juste pas facile de trouver un plat vraiment plant-base.

Comme nous savions que mon végétarisme n’allait pas être évident, nous avons fait un Pecan and Mushroom Wellington. Il se trouve que c’est le plat qui a eu le plus grand succès (en même temps c’était délicieux). De voir que des plats végétariens et véganes sont aussi bons remet en cause la vision que les omnivores ont de cette alimentation considérée comme fade et monotone. Faire goûter est le meilleur activisme végéta*ien selon moi.

Il n’y a pas eu de rituelle de remerciements et gratitudes. Les rires étaient plus au rendez-vous. Mais n’est-ce pas une autre manière d’être reconnaissant ?

Niveau écologique, on ne peut pas vraiment dire que c’est une fête green. Ils font vraiment beaucoup (trop) à manger. J’ai cru comprendre que c’est une sorte de gratitude de faire trop à manger, montrer que l’on est reconnaissant d’avoir autant. Après il y a aussi des fêtes le lendemain After Thanksgiving où tout le monde rapporte ses restes. C’est donc une occasion de re-manger et re-faire la fête.

Je suis sortie complètement repue de ce dîner. Même en ayant jeûner avant de venir, je pense qu’il faut que je jeûne encore et je fasse beaucoup de sport. Enfin, est-ce que c’est une surprise que les États-Unis n’est pas le pays du régime ?

J’étais également très heureuse en sortant. Partager un moment « simple », avec comme seul but est d’être ensemble, c’est beaucoup moins de pression que Noël par exemple. Il n’y a pas de cadeaux, il n’y a pas d’engagement, juste du plaisir d’être autour de ravitaillements.

Est-ce que je ferai pas des menus Thanksgiving véganes l’année prochaine en France ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s