#témoignage – Vivre dans la ville la plus polluée au monde

Qui aurait cru qu’en venant en Californie j’allais vivre dans la ville la plus polluée au monde ? Cet état des États-Unis est l’un des plus écologiques du pays, et San Francisco est la deuxième ville la plus écolo du pays.

Depuis plus d’une semaine, des incendies ont commencé du côté de Paradise, ce qui enfume le nord de la Californie, dont la baie de San Francisco. Je me suis réveillée un matin en me disant que ça sentait la fumée en ouvrant la fenêtre pour aérer ma chambre. Je ne me doutais pas que c’était une ville entière qui partait en fumer.

Les incendies sont provoqués par la sécheresse des sols dans plusieurs endroits de la Californie. Les compagnies de gaz et d’électricités sont aussi mises en cause. Mais même si ces compagnies peuvent avoir leur part de responsabilité, est-ce que ces incendies se seraient quand même déclenchés s’il avait plu ?

Depuis plusieurs jours, on nous dit de sortir le moins possible dans les rues. En une semaine, mes poumons auraient subi la même chose que de fumer un paquet de cigarettes par jour pendant un an. S’il n’y a pas de système de filtrage d’air dans les maisons, il nous ait conseillé de porter des masques même à l’intérieur.

Vendredi 16 novembre, l’indice de qualité de l’air était entre 200 et 230. Soit l’indice le plus fort au monde. J’ai respiré l’air le plus pollué au monde. Cet air m’a infecté un œil. Rien de grave, mais ça prouve la dangerosité et l’urgence de la situation.

En règle générale, j’essaye de ne pas paniquer et d’être le plus positive possible. Problème : les personnes qui m’entourent ont paniqué. Comment ne pas suivre l’émotion ?

Depuis plusieurs semaines, j’ai le mal du pays. La tentation de rentrer en France le temps que ça se calme a été très forte. Mais après avoir repris mes esprits, je me suis rendue compte que rentrer pour une semaine était contre-productif.

La cause de ces incendies est écologique. Pour éviter que l’année prochaine la même chose se reproduise, il faut commencer à agir. Nous ne pouvons plus nous permettre de consommer comme nous le faisons maintenant au prix de la santé d’un état. Les conséquences de notre surconsommation ne font que commencer.

Si vous ne savez pas par quoi commencer, beaucoup de livres, films et mouvements parlent de consom’actions et de transition écologique.

Personnellement, je vais plus m’engager dans l’écologie que je ne le suis maintenant. Je vous partagerai mes expériences dans l’onglet écologie de ce blog !

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s