Jour 60 à 64 : redécouvrir San Francisco

Comme mes parents me rendent visite, je redécouvre la ville avec eux. Nous faisons des activités plus ou moins touristiques pour vraiment être immergés dans l’ambiance historique de San Francisco.

Le premier week-end, nous sommes allés à Napa Valley et Sanoma. Mais nous revoilà dans la ville à la maison bleue jusqu’à 3 novembre.

Jour 60 – Du Golden Gate Park au Mission

Expositions : Contempory Muslim Fashion et collection permanente au Young Museum.

J’ai déjà parlé rapidement de cette exposition dans le bilan culturel d’octobre. Mais je vous avais dit que j’écrirai un article plus détaillé sur cette exposition !

Alors, ce que j’abordais dans le bilan cul ! La mode musulmane : qui en a déjà entendu parlé ? Personnellement moi, jamais. Déjà, nous avons cette vision créée par les médias et certains.nes personnes publiques (je n’ose même pas dire politique si vous voyez de qui je parle) que le voile est symbole de soumission et emprisonnement psychologique. Mais qu’est-ce qu’on en sait vraiment ? Quand on parle aux femmes voilées, que très peu parle d’accessoire de soumission. C’est les discours médiatisés qui nous ont mis cette vision dans la tête.

N.B. : je ne veux pas parler au nom des familles occidentales à la culture et/ou confession catholique, mais j’ai grandi dans une famille comme ça, alors mon discours est une expérience de famille catholique.

Comme je vous l’ai dit, j’y suis allée avec mes parents. Et notre première réaction a été : je ne savais pas que le voile pouvait être un accessoire déterminant dans une tenue du Moyen-Orient. C’est-à-dire, le voile pour nous n’est que religieux. Mais c’est vrai que comme le crucifie catholique dans le style gothique ou rock’n’roll, les croix et les voiles peuvent donner un style. 

Durant la visite, je pouvais bien sentir que ce genre de thème ne peut pas être faite n’importe où. À San Francisco, ville des hippies, la tolérance et le non-jugement sont à l’honneur. Donc effectivement, nous sommes au bon endroit pour voir une exposition sur ce sujet. Mais donc c’est une exposition politique ou juste informative ? Je serai partisane de la dimension informative, mais si tu veux la politiser, c’est mieux.

Sinon, les robes et tenues en elles-mêmes ne m’ont pas impressionné. Ça n’a rien à voir avec l’aspect musulman ou non, c’est juste que je n’ai été émerveillée par aucune tenue.

La collection permanente :

Je dois admettre qu’artistiquement parlant, j’ai largement préféré la collection permanente. Nous avons visité la partie sur les arts américains. C’était absolument fascinant. D’abord des œuvres d’Amérique du Sud mayas avant la colonisation européenne, et après les états-uniens contemporains.

La scénographie était remarquable ! Toutes les œuvres ont été mises par ordre chronologiques, mais dans la deuxième partie les salles ne se suivent pas vraiment. Alors même si c’est toujours chronologique, on peut facilement voir les œuvres dans le désordre. J’ai trouvé ça très malin de la part du musée.

J’ai préféré la première partie sur les œuvres pré-colonisations. Je ne suis pas vraiment familière avec la culture de l’Amérique du Sud, c’était une bonne mise en bouche.

Il y avait aussi quelques pièces qui venaient l’Alaska. Je suis complètement tombée amoureuse de ces petits morceaux de terres cuites et mon envie de découvrir cette région des États-Unis est revenue en flèche.

La partie sur l’art états-unien contemporain m’a un peu moins plu dans sa globalité mais ce n’était pas mauvais du tout. C’est juste que j’ai plus été touché par la première partie.

Nous avons mangé dans le café du musée et c’était bon. Mais il n’y a pas vraiment de quoi épilogué.

La Maison Bleue adosser à la colline :

La voilà la fameuse maison bleue adosser à la colline de Maxime Le Forestier. Vous remarquerez la petite plaque dorée à gauche sur le petit « toit » du garage, c’est un hommage à Le Forestier. Il n’y a que des français qui s’arrêtent devant cette maison. Mais c’est plutôt logique.

On ne peut pas entrer dans la maison, mais c’est quand même rigolo de la voir de devant.

Le soir, nous sommes allés dîner chez la famille chez laquelle je vis, ce sont des amis de mes parents.

Jour 61 : Alcatraz et restaurants véganes

J’ai aussi déjà parlé de la Prison d’Alcatraz dans mon bilan cul. Mais pour le coup, je n’ai pas grand chose à rajouter. C’était très impressionnant.

Greens Restaurant – un restaurant végétarien avec une vue:

En sortant de prison (héhé), nous sommes allés dans un restaurant végétarien à tendance végane : le Greens Restaurant. Je voulais y aller car les restaurants plant-base sont très réputés à San Francisco, et celui-ci pour sa nourriture et sa vue sur le Golden Gate.

Effectivement, ça valait le détour ! La nourriture était super et contrairement à ce qu’annonçait les critiques, ce n’était pas si bruyant que ça. Après, nous mangeons plus tard que les San Franciscains. Donc nous évitons un peu toujours la foule.

J’ai mangé un curry Thaï et une mousse au chocolat végane pour le dessert. Dans les deux cas, c’était délicieux. La vue était effectivement imprenable et en plus nous avions une des meilleures tables.

Pier 39 – les lions de mer :

Nous avons profité d’être proche de fisherman’s wharf y faire un petit tour et aller au Pier 39, là où se trouve les lions de mer de San Francisco.

Fisherman’s wharf n’a pas beaucoup d’intérêt selon moi. C’est plus un endroit pour vendre des tee-shirts et des glaces. Le lieu est effectivement important dans l’histoire de San Francisco, mais il a été beaucoup trop « touristisé ».

En revanche, le Pier 39, même s’il y a beaucoup de touristes, c’était vachement chouette de voir tous ces lions de mer. J’ai bien fait attention de vérifié que ce ne sont pas des animaux mal-traités, mais non puisqu’ils sont en complète liberté. C’est juste que cet endroit est devenu leur spot et que la ville les a laissés s’installer ici.

Alors, si vous avez l’odorat très sensible, ces bêtes sentent clairement très mauvais. Mais ils restent très mignons.

Halloween dans Pacific Haights :

C’est la deuxième fois que je passe Halloween aux États-Unis, et ohlala ! Quelle expérience ! Les états-uniens sont des fous de cette fête.

C’est l’endroit où aller dans San Francisco pour aller chercher des friandises. Nous n’étions pas déguisés mais ça n’a pas empêché de complétement apprécier la fête. Les enfants et les parents sont déguisés (comme les bébés Trump que je vous ai mis). Tous les parents ont leur verre de vin ou leur canette de bière pendant que les enfants vont chercher des chocolats.

C’est le quartier où il y a les maisons les plus couteuses de toute la ville car : elles sont magnifiques et elles ont une vue sur la ville et le Golden Gate Bridge. Certaines portes sont ouvertes, alors on pouvait voir que c’est un quartier effectivement de personnes bien loties. C’était impressionnant.

J’ai quand même réussi à avoir quelques uns de mes chocolats favoris même si je n’étais pas déguisées, et j’en suis ravie !

Gracias Madre, un restaurant mexicain plant-base :

Je n’avais pas encore mangé mexicain depuis que je suis arrivée parce que la famille chez laquelle je vis n’aime pas ce genre de nourriture. Mais ce n’est pas mon cas, alors j’ai adoré ce restaurant.

Gracias Madre est un restaurant à la gloire de la vierge Marie (il y a des figurines partout, mais ils ne demandent pas non plus de faire le bénédicité avant de manger je vous rassure). La décoration est très typique de mi-branchée, mi-traditionnelle, enfin je crois.

Comme je ne suis jamais allée au Mexique, je ne peux pas vous dire si c’est très ressemblant. Mais je vous vous dire en revanche que c’était très bon. J’ai mangé quelque chose dont je connaissais pas le nom (mais en gros des wraps de maïs fris avec de la purée de Butternut, une purée de haricots noirs, et des légumes de saison) et un cheese-cake au moka. Tout cela étant bien évidement végétalien.

Mon père, qui est allé au Mexique, m’a dit que c’était assez typique d’un restaurant mexicain aux États-Unis : les saveurs sont les bonnes mais ce sont toujours les mêmes ingrédients.

Jour 62 : journée dans le coeur touristique de San Francisco

J’ai montré à mes parents la galerie dans laquelle je travaille dans Union Square. Nous en avons profité pour faire le tour de ce quartier et ses activités touristiques très connues.

Le Cable-Car :

Je ne voulais pas vraiment prendre un cable-car depuis que je suis arrivée. Je remercie mes parents de m’y avoir emmené, parce que c’était très rigolo. Ce n’est vraiment l’ancêtre du tramway mais vous avez l’idée. Ce transport en commun (pas du tout au norme de sécurité) permet de faire un petit tour d’une partie de la ville avec des splendides vues sur la baie.

Foreign Cinéma un restaurant pas comme les autres

J’avais vu des photos de ce restaurant sur Instagram en arrivant à San Francisco. Cette endroit m’a tout de suite donné envie : manger en regardant un film.

En réalité, le film est plus mis en fond visuel pour ajouter à l’ambiance. Mais la nourriture était incroyable. Probablement le meilleur que j’ai mangé pour l’instant dans la ville.

J’ai mangé un risotto (seule plat végétarien) et un dessert au triple chocolat – mousse, copeaux et cookie). Mes parents ont pris du bœuf de Kobe et de l’espadon qui était incroyable aussi.

Jour 63 – un anniversaire réussi

C’était le jour de mon anniversaire : le 2 novembre. J’ai eu 20 ans dans mon pays de naissance. Pour fêter ce jour, nous avons :

Castro and Mission District

Comme le 2 novembre est aussi le jour des morts, nous avons voulu faire un tour dans le Mission pour regarder l’ambiance. Nous avons donc visiter la Dolores Mission, une église historique de la ville. Cette église est très différente de tout ce que j’ai pu voir en Europe, mais en même temps je n’en ai visiter que datant du Moyen-Âge, ou presque.

Il y avait un petit coin dédié au jour des morts, c’était magnifique.

Moi qui est « l’habitude » (juste dans le sens culturel pas personnel bien sûr) du deuil, voir autant de couleur pour rendre hommage aux ancêtres m’a beaucoup plu. Je pense m’en inspirer, mais pas de manière religieuse.

Tartine Bakery – une patisserie à l’états-unienne

Pour le jour de mon anniversaire, j’ai mangé un de mes desserts préférés : un Pumpkin Pie. La chaîne Tartine est très connue à San Francisco. Nous voulions aller dans Tartine Manufactory pendant le séjour, mais il n’y avait plus de place… Mais la bakery a très bien remplacé notre frustration.

Les plats ne sont pas exceptionnels (j’ai pris une salade et mes parents des sandwichs), mais les pâtisseries sont très bonnes. Bon, il faut avoir faim, parce que les portions sont copieuses. Mais ça en vaut la peine !

Yoga on the Beach avec Out Door Yoga SF

Je suis une yogi depuis plusieurs années, mais je n’avais jamais encore yogater sur la place. C’était magique !

Les séances sont bien faites et la coach était adorable. Ce sont des cours pour les débutants et moyens. 

Pour bien entendre la coach, nous avions des casques audio, qui permettent aussi de se sentir dans une bulle de yoga et ne pas prêter attention aux autres personnes sur la plage.

Le yoga en soit était bien mais très occidentalisé. On sentait les influences hippies de la ville. Mais ça ne m’a pas particulièrement dérangé puisque je suis moi-même un peu hippie.

Khaï Restaurant – Du Vietnamien étoilé

Pour marquer le coup de mes 20 ans, nous voulions aller dans un restaurant étoilé qui propose une option végétarienne : mission presque impossible à San Francisco, surtout une semaine à l’avance.

Khaï était le seul restaurant qui correspondait à nos critères. J’ai donc goûter pour la première fois à le cuisine vietnamienne chez un chef étoilé, c’est un concept.

J’ai la chance inouïe d’avoir été dans plusieurs restaurants étoilées et plusieurs étoiles. Alors j’avais des attentes assez hautes pour ce restaurant. Alors c’était objectivement très bon, ne me faites pas dire ce que je ne dis pas, mais assez décevant pour un restaurant de cette renommée. Excepté le dessert qui était une ravioli avec une « pâte » d’ananas avec un drôle de fruit comme fourrage, ce n’était pas si exotique que ça.

Jour 64 – petit tour avant le départ des parents prodigues

Twin Peaks

Avant le départ de mes parents, nous sommes allés sur les collines Twin Peaks. C’est un des points les plus hauts de la ville et c’est vrai que la vue est incroyable. On se rend compte une fois là haut là grandeur de la ville. San Francisco intra-muros et Paris intra-muros font environ la même taille et l’on peut un peu s’en rendre compte. Mais comme il y a plus de maisons individuelles et d’espaces verts, il y a moins de monde. En revanche, la baie est beaucoup plus grandes. On se sent un peu isolé dans San Francisco, alors que c’est immense.

J’ai pris des photos mais elles sont avec mes parents alors je préfère ne pas les partager.

VeganBurg – un fastfood végane branché

Nous sommes descendus des Twin Peaks jusqu’au quartier Hippie de la ville. Nous avons trouvé moult restaurant, mais le fast food végane nous avait l’air d’être une bonne option californienne. 

C’était une agréable surprise ! Ces burgers étaient déjà mille fois plus éthiques que n’importe quel fast food mais aussi vraiment meilleur ! Les ingrédients étaient frais et très biens cuisinés. Les frites étaient croquantes mais pas trop grasses… Une très bonne option pour les véganes qui visitent la ville.

Après ce déjeuner nous avons fait un petit tour du quartier chinois et italien mais c’était plus une promenade. J’aime beaucoup le quartier italien – North Beach – et je vous le recommande si vous venez à San Francisco !

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s